les departs

Par défaut

mer

J’ai toujours détesté le retour de vacances . Il ya toujours cet entre 2 temps, ce moment de flottement ou l’on ne sait plus trop ou l’on doit être, ou l’on ressemble plus a un zombi qu’autre chose. Ca ne dure jamais tres longtemps, mais c’est un moment etrange, un peu desagreable, un peu doux ou tout semble être au ralentit et puis d’un coup sans prevenir paf  ca repart. Le monde, les gens, les valises.  La ville.

goodbye

baby and doll

Publicités

"

  1. Bah ça fait longtemps que je n’ai pas connu de tels moments … pour ne pas les connaître il ne faut peut-être pas partir … mais dans ce cas-là on manque de belles photos comme celles que tu nous présente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s